Le fil
Info

Le Cap Horn : 4 siècles d’aventures

 

 

Yannick Bestaven, Charlie Dalin, Thomas Ruyant et Damien Seguin ont passé le Cap Horn, le dernier des trois grands caps, après Bonne-Espérance et Leeuwin.

Le Cap Horn, situé à la pointe Sud de l’Amérique n’a pas très bonne réputation chez les marins : tempêtes, présence de growlers (petits icebergs à la dérives), vagues scélérates, vents violents…  il est surnommé le Cap Dur par les navigateurs.

Lors du Vendée Globe 1996, c’est à l’approche du Cap Horn que le skipper Gerry Roufs, alors deuxième disparait en mer…

 

 

 

Plus de 400 ans !
Ce cap a fêté ses 4 siècles : en 1616, deux navires hollandais découvrent le cap, ils le nomment Horn en l’honneur de leur ville natale Hoorn.


Pour les skippers, le Cap Horn a un gout de délivrance : c’est le chemin du retour ! C’est aussi l’occasion pour le skipper d’ouvrir une bonne bouteille. Mais les hommes sont fatigués, les bateaux éprouvés et les schémas météorologiques vont être durs à négocier… bref le retour aux Sables d’Olonne ne sera pas de tout repos…

 

> En images :


Découvrez aussi ...

L’atelier créatif


A tes crayons ! Coloriages, pliages… découvre les jeux de la Vendée Arctique
J'y vais

Les ateliers


Le Vendée Globe Junior c'est aussi des ateliers de découverte d'objets en lien avec le Vendée Globe.
 

En savoir plus

Les ressources pédagogiques

Du cycle 1 au cycle 4, retrouvez toutes les ressources pédagogiques

En savoir plus